Accordions Worldwide Celebrity Interview, Raphael Lavoie, accordionist for the Cirque du Soleil’s show ‘Alegria’
Celebrity Interviews



Entrevue avec Raphaël Lavoie
Claviériste et accordéoniste pour le spectacle Alegria du Cirque du Soleil

Le spectacle Alegria du Cirque du Soleil, créé il y a 15 ans, a fait le tour du monde. Alegria, qui signifie « allégresse » en espagnol, est une émotion, un état d’esprit, et son univers est habité par de nombreux personnages, dont les Nymphes, les Vieux Oiseaux Nostalgiques, Fleur, Tamir, la Chanteuse en blanc, la Chanteuse en noir – et les Clowns.

Témoins du passage des siècles, les Clowns y font office de commentateurs sociaux, racontant de petites histoires du quotidien – histoires d’amour, de chagrin d'amour, de héros.
Voici une entrevue réalisée avec Raphaël Lavoie, claviériste et accordéoniste d'Alegria.

Déjà propriétaire d’un clavier Fantom-G8 Workstation de Roland, qu’il utilise en tournée, Raphaël vient de se procurer un accordéon V FR-3 de Roland. Il nous parle de son nouvel instrument et de son expérience au sein d'Alegria.

Q: Bonjour. Je me présente : Adrian, spécialiste de produits chez Roland Canada. Je suis en compagnie de Raphaël Lavoie, claviériste et accordéoniste pour le spectacle Alegria du Cirque du Soleil. Bonjour Raphaël, comment allez-vous?
A: Bien, et vous Adrian?

Q: Très bien, merci… et merci de bien vouloir répondre à mes questions aujourd’hui. En ce moment, quelle ville considérez-vous comme étant votre port d'attache?
A: Je viens du Québec, au Canada, et plus précisément de la ville de Jonquière, située à environ trois heures au nord de la ville de Québec, mais pour simplifier les choses, je dis toujours que je viens du nord de Montréal.

Q: Et c’est là que vous avez grandi?
A: Oui, jusqu'à l'âge de 16 ans. Ensuite, je suis déménagé à Montréal.

Q: Où avez-vous appris la musique?
A: Nous avons un conservatoire de musique dans ma région, le Conservatoire de musique du Québec à Chicoutimi, qui offre un excellent programme. J’y ai étudié le piano classique, puis, lorsque je me suis installé à Montréal, à 16 ans, j’ai suivi des cours de jazz avec Lorraine Desmarais.

Q: Aviez-vous un professeur de musique préféré?
A: Lorraine est une excellente professeure de jazz. J’ai adoré être son élève. J’ai aussi connu d’autres excellents professeurs, dont Jean-Pierre Zanella, qui donnait des cours de soliste.

Q: Vous rappelez-vous votre première prestation devant public? Pouvez-vous nous en parler un peu?
A: Je devais avoir environ 15 ans lors de mon premier concert. C’était dans le cadre d’une conférence de médecins, à Jonquière, ma ville natale.

Q: Quelle genre de musique avez-vous joué au cours de cette soirée?
A: Toutes sortes de musique. Ce qui jouait à la radio et ailleurs. Si j’entendais une chanson, j'essayais de la jouer.

Q: À partir de ce premier spectacle, quand êtes-vous devenu musicien professionnel?
A: Juste après, quand je suis parti en tournée pendant l’été avec la troupe québécoise Québec Issime. L’équipe cherchait un claviériste remplaçant, et j'ai accepté. Pendant deux semaines, j'ai joué du clavier et de l'accordéon à titre de musicien professionnel.

Q: Vous jouiez aussi de l’accordéon?
A: Oui. J’ai été accordéoniste pendant la tournée. Comme il s’agissait d’une revue musicale de la chanson québécoise, c’était parfait. Aujourd’hui, Québec Issime se produit aussi à la Place des Arts à Montréal, avec un spectacle de Noël.

Q: Vous êtes déjà allé en Amérique du Sud. Est-ce vrai que vous y avez aussi appris l'accordéon?
A: Oui. Je suis allé au Brésil et en Argentine, comme touriste, où je me suis acheté un accordéon. J’ai eu la chance d’entendre Cesar Lerner, un grand joueur d’accordéon argentin, et d’y rencontrer des musiciens de tango. J’ai adoré cette musique et c’est là que j’ai commencé à vraiment m’y intéresser.

Q: Comme vous étiez déjà très occupé au niveau professionnel, comment vous êtes-vous joint au Cirque du Soleil?
A: En fait, c’est grâce à des contacts que j'ai su que la troupe passait des auditions. J’ai donc envoyé mon vidéo, puis deux semaines plus tard, j'étais engagé.

Q: Et c’est là que vous vous êtes mis au tango?
A: Oui, après un an.

Q: Parlez-nous un peu d’Alegria…
A: Alegria, qui veut dire joie, allégresse, est une histoire sur le passage du temps, des monarchies anciennes aux démocraties contemporaines, de la jeunesse à la maturité. C’est une histoire que les gens de tous âges sauront apprécier.

Q: Quels autres musiciens en font partie?
A: À l’heure actuelle, six musiciens participent au spectacle, dont Rémi Sanna, un batteur français, Jean-Phillip Fortin, un bassiste de Québec et Fritz Kraai, saxophoniste et claviériste remplaçant.

Q: Je vois que votre accordéon est un FR-3 de Roland. Comment avez-vous entendu parler de nos accordéons?
A: Il y a longtemps en fait, avant le Cirque. J’avais déjà essayé un FR-2 dans un magasin de musique de Québec. J’en ai joué à quelques reprises et je l’ai trouvé intéressant, encore plus après avoir commencé à jouer dans Alegria.

Q: Comment avez-vous trouvé la transition d’un accordéon acoustique à un accordéon V?
A: Quand j’ai reçu mon accordéon, j’étais vraiment emballé. Comme j’étais entre deux tournées à l’époque, j’ai passé une semaine complète à en jouer, pour bien comprendre toutes les fonctions. Après quelques jours, je m'étais habitué au mouvement du soufflet, ce qui est bon signe j’imagine!

Q: Avez-vous eu l’occasion d’enregistrer des chansons avec votre FR-3 ou un autre accordéon V?
A: Pas encore, mais nous entrons en studio cette semaine. Des acrobates du Cirque du Soleil se rendent au festival du cirque de Monte Carlo, et nous devons enregistrer leur musique de scène.

Q: Parlez-nous de votre carrière professionnelle, autant en studio que sur scène. Par exemple, à part le Cirque du Soleil, qu’avez-vous fait et que faites-vous en ce moment?
A: La tournée d’Alegria, qui présente des spectacles toutes les semaines, prend tout mon temps pour l’instant. L’été dernier, nous avons fait un enregistrement commercial pour deux spectacles à New York, encore pour le Cirque, mais j’ai beaucoup de projets pour mars.

Q: Comme la création d’un site Web au printemps?
A: Oui, d’ici mars ou avril. J’y travaille. Bientôt, je pourrai vous en dire davantage.

Q: Donc, dès avril, n’importe qui pourra écouter votre musique sur le site www.raphaellavoie.com et peut-être même en faire de l’échantillonnage?
A: Oui, il y aura du tango, entre autres, mais aussi d’autres styles musicaux.

Q: Super! Nous sommes impatients d’entendre ça!
A: Oui, c’est un beau projet. J'utiliserai mon accordéon FR-3 en studio et je serai accompagné d'un accordéoniste qui, lui, utilisera un accordéon acoustique, ce qui donnera une sonorité intéressante.

Q: Excellent! Raphaël, merci énormément de nous avoir accordé cette entrevue. Nous espérons que vous nous offrirez encore votre musique dans l'avenir.
A: Je vous en prie!

Editor: You can read more about the manufacturing of the Roland accordions A Roland is Born in Italy
© 2017 Accordions Worldwide • All rights reserved. To comment on these pages, e-mail the webmaster.